Burnin' Rubber

Fiche de jeu

Titre : Burnin' Rubber

Concepteur : Ocean

Origine : Angleterre

Genre : Course automobile

Langage du jeu : Anglais

Programmation et graphisme : John O'Brien, Jobbeee, Robert Hemphill.

Musique : Jonathan Dunn, Mattheu Cannon.

Année : 1990

83 %

BurninRubber.jpg
Ocean_Software_Logo.png

Notre avis...

Résumé du jeu :

Burnin' Rubber est le tout premier jeu sorti sur la console et pour cause, il était livré avec la machine ! Comme il eut seulement ce pack existant, il n'y eut jamais d'édition du jeu en solo. 

Ocean fut ainsi l'éditeur anglais par excellence, essayant d'amener nombre de jeux à la console, ce fut d'ailleurs l'éditeur qui en fit le plus. Il nous propose ainsi une adaptation de Wec le Mans qui était sorti sur CPC en 1988. 

Il n'y a qu'un seul choix de voiture et de course, après tout les 24 heures du Mans sont une course d'endurance sur un seul et unique circuit ! 

Burnin' Rubber est l'un des rares jeux offrant une certaine nostalgie pour tous ceux qui l'auront essayé à la grande époque et c'est déjà un sacré résultat.

Graphismes : 90 %

Les graphismes sont très bien travaillés, tout est bien colorisé. De plus au fil de la course, les tons de couleur changent, le soleil se couchant et se levant ensuite… Du bon boulot !

Son : 80 %

Les effets sonores sont bien présents. On remarque la stéréo quand on dépasse une voiture par la gauche ou droite. Le son du moteur est malheureusement un peu trop métallique. L'effet de passage dans les tunnels est bien retranscrit également.

Musique : 80 %

De belles mélodies ! Une musique de présentation devenue mythique, et deux autres mélodies en fin de course et pour notifier son score. Cependant, on regrettera qu'il n'y ait pas de mélodies se mélangeant bien aux effets sonores en cours de jeu. 

Animation : 70 %

L'animation des véhicules et des sprites tiennent leur promesse. Cependant, l'effet de vitesse me semble un peu faible. 

Jouabilité : 70 %

La jouabilité est correcte mais la voiture est vraiment une brique comparée à son homologue dans Wec le Mans sur Amstrad CPC. Dommage qu'ils n'aient pas réussi à intégrer une jouabilité identique.

GX4000 Technologie : 90 %

C'est le premier jeu d'Ocean ou on ressent vraiment la différence entre l'Amstrad CPC des années 80 et le console GX4000. La palette de couleur y est parfaitement bien exploitée, tout simplement mais il fallait y penser.

Scénario : 80 %

C'est un jeu de course et il s'agit des 24 heures du Mans. Ni plus, ni moins. Les ajouts comme les tunnels sont un plus, les pneus dans les virages serrés vous permettant d'éviter de sortir de la route également.

Longévité : 95 %

Le jeu n'est pas facile et il vous faudra un doigté digne de ce nom et une dextérité d'enfer pour arriver au bout des quatre longs tours. Combien de fois suis-je revenu dans ce jeu impérissable ? D'accord, c'est l'un de mes genres préférés mais quand même…

Intérêt : 90 %

Tout premier jeu de la GX4000, livré avec la console et ses grands frères Amstrad PLUS, Burnin' Rubber est un jeu devenu mythique sur notre machine. Ok, il a des défauts mais aussi beaucoup de qualités. Dommage que les tous premiers jeux de la consoles n'ont pas suivi l'exemple !

Pad 1 joueur.png
Cartouche.png
ROM.png
retour arrière.png
retour arrière.png